0

Top’là #1 : Football et Cinéma.

les yeux

« Muscle ton jeu Robert ! Muscle ton jeu ! Si tu ne muscle pas ton jeu, fais-attention ! »

Aimé Jacquet, offrant au monde l’une des plus belles répliques de l’histoire du cinéma.

La Ligue 1 a repris. Les bonnes vieilles habitudes ne seront sans doute pas abandonnées : la moisson de 0-0 ne devrait pas tarder à arriver, Aimé Jacquet aura vraisemblablement une attaque cardiaque en tombant par hasard sur les temps forts d’ « Evian Thonon-Gaillard vs Reims » et Bordeaux va continuer à faire croire à tout le monde que non, ils ne jouent pas avec 8 défenseurs. Mais bon, cette année avec le duel Monaco-Paris, on nous a promis du spectacle. Ca tombe bien parce que spectacle et football, ça a pas été toujours ça et surtout au cinéma, en témoigne l’impondérable  Goal  ou le nanar Trois Zéros. Ceci dit, il y a toujours des exceptions. C’est parti pour le top « Football&Cinéma ».

10- Les Yeux Dans les Bleus de Stéphane Meunier (1998) :

51TB30YBT8L._SS500_

LE grand classique du documentaire sportif, culte au possible, mélangeant frissons sportifs et belles tranches de rigolade. Pour revoir Thierry Henry avec des cheveux et Aimé Jacquet dans ses œuvres. Comme souvent au cinéma, la suite fut dramatique : les Yeux dans les Bleus 2&3 sur la Coupe du Monde 2002. Aie.

9- Hooligans de Lexi Alexander (2005) :

8567_xuligany_or_hooligans_1280x1024_(www.GdeFon.ru)

Film controversé et violent autour de la passion démesurée que certains portent au football. Pas extraordinaire mais à voir malgré tout pour se demander où s’arrête la fraternité et où commence l’embrigadement et pour frissonner en entendant le chant des supporters de West Ham  « Moi, je fais des p’tites bulles ».

8- A nous la victoire de John Huston (1981) :

anouslavixctoire

Sur des prisonniers qui s’échappent d’un camp nazi grâce au football. Pour le plaisir de voir Stallone, jouer au foot avec Pelé et Bobby Moore. Un semi-nanar sympathique : les vieux ralentis font aujourd’hui un peu vieillots. Et puis le sport sur de la musique grandiose c’était quand même plus crédibles dans les Chariots de Feu, sorti la même année.

7- Didier d’Alain Chabat (1997) :

1108924

Parce que la scène d’anthologie du film reste celle du match de foot, où l’arrêt du cul a fait marrer toute une génération. Oui, même toi, fais-pas genre.

6-Mathieu Valbuena :

valbuena-estime-avoir-progresse-par-rapport-a-ses-plongeons-iconsport_pet_180412_05_21,44001

Si on parle de cinéma et de football, il est nécessaire de citer Valbuena, plongeur olympique et acteur de génie. Il est également nécessaire de citer son maitre, De Rossi, lauréat d’un oscar pour la pire simulation de l’histoire du football, à voir ici.

5- Shaolin Soccer de Stephen Chow (2001) :

shaolin_soccer_big

Quand le kung-fu rencontre le football, ça donne un grand « n’importe quoi » permanent  jouissif et ultra-divertissant. Un peu comme si le dessin animé Olive et Tom assumait une bonne fois pour toute qu’il se fout éperdument du réalisme et des lois de la physiques.

4 Joue-la comme Beckham de Gurinder Chadha (2002) :

Joue-la-comme-Beckham

Certainement pas un chef d’œuvre, mais un film sympathique qui a au moins le mérite d’aborder une question peu traitée : les filles et la passion du football. Avec en prime l’un des premiers rôles de Keira Knightley, la sosie officielle de Natalie Portman. Au fait, qui a regardé l’Euro féminin ?

3-Maradona d’Emir Kusturica (2008) :

maradona_kusturica_red_carpet

Quand Emir et Diego se rencontrent, cela donne ce documentaire un brin frappé, contestataire et jubilatoire. Le parti pris totalement pro-Maradona est bien évidemment partial mais comment ne pas être fasciné par ce génie à la fois extrêmement lucide et complètement perdu ? En bonus, la magnifique scène où Diego chante « la Mano de Dios », la chanson à sa gloire, avec toute sa famille.

2-Looking for Eric de Kean Loach (2009):

Scene-du-film-Looking-For-Eric

Autre rencontre avec un monument controversé : ce film de Ken Loach sur la rencontre d’un mec paumé avec son idole, qui va l’aider à affronter ses problèmes. Eminemment social et humain, Looking For Eric n’oublie pas de rendre au football ce qui fait son piquant principal, la théâtralité. A voir pour la réplique « I’m not a man, I’m Cantona ». Oh et puis juste pour le plaisir de regarder de nouveau, commentée par son auteur, la plus belle passe décisive de l’histoire du football.

1-Coup de tête de Jean Jacques Annaud (1979) :

Coup-de-tete-03

Le grand classique, incontournable dés qu’on parle de football et de cinéma. Un film sur la descente aux enfers et la vengeance d’un joueur de football modeste, incarné avec fièvre par le regretté Patrick Dewaere. Une satire d’une France étroite d’esprit, où le football peut rendre fou.

licontinovich

Etudiant fanatique de ciné, tout simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current month ye@r day *